Sous l’intense pression du public, Abdessalem Younsi finira, tôt ou tard, par quitter la présidence du Club Africain. Mais, qui pourrait bien lui succéder ?          

A vrai dire, les candidats à la présidence du club de Bab Jedid ne se bousculent pas devant la porte d’entrée du Parc A. Quelques noms sont, néanmoins, mis en avant par les supporters et par certains médias, parmi lesquels :

 

Marouane Hamoudia

Quoiqu’il ait nié son intérêt de revenir à la présidence du Club Africain, Marouane Hamoudia reste, néanmoins, l’un des candidats les plus crédibles à ce poste. En effet, son passage réussi à la tête du club, durant  la saison 2017-2018 (une coupe de Tunisie et une deuxième place en championnat), le place comme l’un des meilleurs dirigeants clubistes, durant ces 20 dernières années. Hamoudia n’a, certes, pas de gros moyens financiers, mais il reste un bon gestionnaire et un homme de consensus. Et c’est juste ce dont a besoin le Club Africain actuellement.

 

Marouane Mabrouk

Le nom de l’homme d’affaires, Marouane Mabrouk, revient de plus en plus souvent, lorsqu’on évoque l’après-Younsi. Même si Mabrouk n’ait jamais manifesté publiquement son intérêt à présider le CA, certaines sources assurent que l’idée lui taraude l’esprit, depuis un bon moment. En attendant ce que vont nous apporter les prochains jours,  Mabrouk semble avoir les critères nécessaires (notamment, financiers) pour prétendre à tel poste, malgré son manque d’expérience dans le domaine sportif. Sa réussite dépendra, donc, de l’équipe qui l’entourerait.

 

Youssef Chahed

Parmi les noms les plus fantaisistes qui circulent aussi dans ce contexte, on retrouve celui de Youssef Chahed, l’ancien Chef de gouvernement (2016-2020). Ce dernier a, en effet, manifesté à certaines reprises son appartenance au club, en faisant, notamment, don de son dernier salaire (4600 dinars) au profit du Club Africain, en novembre 2019, et en assistant à un match du CA en décembre 2019. Certains médias, comme le journal «Le Maghreb», affirment que Youssef Chahed sera, sans l’ombre d’un doute, le prochain président du CA. Si cela s’avère vrai, ça serait une première nationale qu’un Chef de gouvernement sortant prenne les rênes d’un club sportif.

 

Hamza Oueslati

Certains médias ont annoncé, à leur tour, que le vice-président du CA chargé de la section de football, Hamza Oueslati, aspirerait à prendre les rênes du club. On ne sait pas, encore, si Oueslati a réellement des ambitions présidentielles ou pas. Mais ce qui est certain, c’est que sa potentielle candidature ferait face au veto du public clubiste, qui n’accepterait pas qu’un membre du bureau d’Abdessalem Younsi préside le club.

 

L’autre nom qui est souvent cité dans ce contexte est celui de Slim Riahi. Mais, ce dernier ne peut pas revenir à la tête du club (du moins, pour le moment), car il est condamné à 11 ans de prison par contumace. Il se trouve, actuellement, en France.

 

Gamra.net est un journal électronique tunisien, à tendance culturelle, qui couvre l'actualité nationale et internationale.

Votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Page Facebook